Le couteau suisse du grenaillage : Une nouvelle machine d’essai à Zurich

Published

Le Centre d’innovation de produits de Wheelabrator à Zurich a étendu ses capacités dans son centre d’essai en concevant et en fournissant une nouvelle grenailleuse très souple pour ses propres essais de pointe pour les clients. Une machine neuve remplace l’équipement existant de Wheelabrator.

Les essais d’application sont une partie importante du procédé de conception chez Wheelabrator et les clients du monde entier assistent aux essais dans le centre afin d’examiner les résultats et d’aider à affiner la conception et les paramètres en dialoguant avec les ingénieurs à Zurich. Cela permet à l’équipe de Wheelabrator de faire correspondre une nouvelle machine ou un nouveau procédé aux exigences des clients.

Christoph Baer, ingénieur Application, explique : « Nous avons une gamme de machines dans notre centre d’essai, c’est une configuration qui nous permet de simuler presque tous les types d’applications de clients. Cette nouvelle machine est devenue indispensable pour suivre le rythme avec de nouveaux niveaux de performance de grenaillage. Malgré des modifications continues, l’ancienne machine de confiance a atteint ses limites. La nouvelle machine est incroyablement souple et peut “imiter” une large gamme de machines de notre portefeuille. »

Construction d’une machine aux nombreux talents

La commande de machine de l’équipe du centre d’essai incluait une longue liste d'éléments supplémentaires et quelques exigences uniques. Par exemple, une machine d’essai doit avoir une disposition pour la mesure du débit de matériau abrasif, donc le système de matériaux abrasif de la nouvelle machine a été équipé d’une dérivation.

Toutes les grenailleuses à turbine de Wheelabrator sont conçues pour une facilité de maintenance, avec un accès rapide aux turbines de grenaillage. Pour la machine d’essai, cela a cependant été porté à l'extrême, en permettant des changements fréquents de turbine de grenaillage et la capacité d’équiper presque tous les types de turbine.

L’aspect le plus difficile de la conception de la machine était le chariot de pièce à usiner mobile qui simulerait toutes les sortes de position et de mouvement de pièce à usiner. Cela a nécessité non seulement des supports et des dispositifs de fixation de pièce à usiner facilement remplaçable, mais également l’intégration d’entraînements et de moteurs sur le chariot afin de créer différents mouvements et rotations de pièce à usiner. L’alimentation électrique de ces moteurs était un défi majeur, que l’équipe de conception a résolu en imaginant une façon intelligente d’enrouler et de dérouler les câbles d’alimentation pendant le mouvement.

En plus de ces exigences particulières, la performance de la machine était supérieure à celle de l’ancien équipement, tandis que les commandes et les fonctionnalités de sécurité de la machine ont été portées à la fine pointe de la technologie.

…et un simulateur malin

Résultat : la nouvelle machine d’essai peut simuler un éventail incroyablement large de types de machine, y compris les machines FL (décalaminage des fils et des barres), HB (décalaminage de bandes), BR (décalaminage des billettes), SRS (grenaillage de précontrainte), RDS (grenaillage de ressorts) et IBC (courroie inclinée) du portefeuille de Zurich. Depuis sa mise en service en septembre, la machine a déjà servi à tester diverses applications de décalaminage et de grenaillage.

Christoph Baer conclut : « Cette nouvelle machine d’essai est un investissement pour l’avenir. Étant donné que les exigences de nos clients évoluent rapidement, il est important d’avoir des équipements d’essai en place qui anticipent l’évolution à très long terme. Cela signifie que nous pouvons continuer à élaborer la meilleure solution pour tous les défis auxquels nos clients font face, en étroite concertation avec leurs experts techniques internes. »